Früh mit der Vorsorge anfangen lohnt sich
«Il est judicieux de commencer sa prévoyance dès le premier revenu»
5 minutes

Les questions de retraite et de prévoyance semblent encore lointaines pour les jeunes. Néanmoins, il est judicieux d’aborder le sujet à un stade précoce. René Kramer explique pourquoi dans une interview.

Les questions relatives à la prévoyance semblent généralement encore lointaines pour les jeunes. Pourquoi est-il néanmoins utile de s’en occuper dès le plus jeune âge?

D’une manière générale, la règle est la suivante: plus on commence tôt la prévoyance, plus il est possible de se constituer un capital grâce à des cotisations d’épargne régulières. Il vaut également la peine de s’occuper de sa propre prévoyance à un stade précoce pour des raisons politiques et démographiques. En effet, les régimes de retraite obligatoires et professionnels font l’objet de réformes constantes et les droits à la retraite diminuent régulièrement. L’auto-prévoyance est donc particulièrement importante.

«D’une manière générale, la règle est la suivante: plus on commence tôt la prévoyance, plus il est possible de se constituer un capital.»

René Kramer, conseiller à la clientèle privée à la Banque cantonale des Grisons

Quand est-il judicieux de commencer à mettre en place le troisième pilier? A partir de quel âge est-ce légalement possible?

Légalement, cela est possible dès le premier revenu soumis à l’AVS. Il est donc possible d’ouvrir un compte du pilier 3a dès l’âge de 18 ans. Mais comme l’argent est bloqué sur un compte 3a, les dépôts n’ont de sens qu’à partir d’un certain degré d’indépendance financière. Cela signifie qu’il faut pouvoir se permettre de mettre de côté un montant qui ne sera pas librement disponible avant longtemps. Au début, il peut donc être préférable d’épargner sans engagement – par exemple avec un compte de dépôt ou un plan d’épargne-placement. Quelle que soit la forme, il est judicieux de commencer à constituer sa prévoyance dès le premier revenu régulier.

Quelles sont les possibilités offertes aux jeunes et aux jeunes adultes en matière de prévoyance privée ou d’épargne du pilier 3a?

L’horizon d’investissement à long terme est la principale source d’opportunités. Ceux qui commencent leur prévoyance au début de la vingtaine ont potentiellement 40 ans ou plus pour faire fructifier leur capital d’épargne. Dans la perspective actuelle, les placements à long terme avec une composante en actions sont donc judicieux.

Les solutions d’investissement 3a ou les plans d’épargne-placement offrent cette possibilité. C’est également conseillé, compte tenu des faibles taux d’intérêt actuels sur les comptes d’épargne normaux ou les comptes 3a. Qu’il s’agisse d’une solution de placement 3a ou d’un compte 3a normal, le montant maximal pour 2023 est de 7056 francs et peut être déduit des impôts. Plus l’on verse d’argent, plus les économies d’impôt sont importantes. Les paiements mensuels par ordre permanent sont les plus judicieux. Cela permet une croissance constante du patrimoine et, dans le cas des solutions d’investissement, réduit le risque de pertes.

«Les paiements mensuels par ordre permanent sont les plus judicieux.»

René Kramer, conseiller à la clientèle privée à la Banque cantonale des Grisons

A un jeune âge, il peut y avoir des lacunes dans les cotisations à l’assurance vieillesse obligatoire en raison des études, de longs voyages ou des stages non rémunérés. Peut-on les combler avec des retraits du troisième pilier?

Il est possible de transférer l’épargne du troisième pilier vers la caisse de pension afin d’améliorer ses prestations. Cependant, les retraits ne sont pas possibles pour combler les lacunes de l’AVS. Les lacunes éventuelles de l’AVS peuvent être comblées dans un délai de cinq ans par des versements supplémentaires, pour autant que l’on ait été assuré en Suisse. Pour éviter que des lacunes ne restent non découvertes, il est conseillé de vérifier régulièrement les relevés de la caisse de pension et de l’AVS (extrait de CI).

Comment le retrait de capital du troisième pilier est-il réglementé?

Le capital ne peut être prélevé que dans certaines situations. Par exemple, à partir d’un certain âge: 59 ans pour les femmes et 60 ans pour les hommes. Le capital 3a peut également être prélevé lors de l’acquisition d’un logement en propriété, de la création d’une entreprise (activité indépendante), d’un déménagement définitif hors de Suisse ou du versement d’une rente d’invalidité. De même, vous pouvez effectuer un rachat auprès de la caisse de pension avec les fonds du troisième pilier.