Les parents racontent: voici comment nous promouvons les compétences financières de nos enfants

Salaire, loyer, dépenses: l’argent est omniprésent dans notre quotidien et joue un rôle majeur dans l’organisation de notre vie. Pour développer les compétences financières de leurs enfants, les parents doivent répondre à différentes questions: comment pouvons-nous transmettre à nos enfants la valeur de l’argent? Est-il judicieux de leur verser un salaire jeunesse? Quelles mesures pouvons-nous prendre pour encourager un comportement de consommation sain de nos enfants?

La promotion des compétences financières peut se faire de différentes manières

Les reports de cette catégorie portent précisément sur ces questions et d’autres en rapport avec l’éducation financière. La parole est donnée ici à ceux qui sont concernés: les parents et leurs enfants. Ils évoquent ce à quoi ils attachent de l’importance en matière d’argent, les défis qu’ils rencontrent et comment ils les abordent, par exemple avec l’introduction du salaire jeunesse en tant qu’élément de l’éducation.

À cela s’ajoutent d’autres particularités selon les familles: par exemple, comment gérer le fait que l’un des enfants pratique un loisir coûteux et l’autre pas? Dans le report sur l’égalité de traitement financier entre frères et sœurs, un couple de parents parle de la manière dont il organise l’équité financière de ses deux enfants.

Focus sur la diversité de l’éducation financière

Que ce soit à la maternelle ou à l’adolescence: les familles dont nous avons fait le portrait sont aussi différentes les unes des autres que les aspects de l’éducation financière qui les préoccupent actuellement. Les parents ayant des enfants plus jeunes s’intéressent principalement à la promotion d’une consommation consciente et durable, tandis que les parents d’adolescents souhaitent qu’ils dépensent leur salaire d’apprenti de manière responsable.

Les familles présentées sont originaires de différentes régions de Suisse et ont des projets de vie différents.

Le nom de famille ainsi que, dans certains cas, les prénoms ont été modifiés afin de protéger les droits de la personnalité des membres de la famille. Tout le reste est vrai.